Vépé

26 04 2008

Me voici donc Vice-président du Grand Lyon (V.P.) probablement en charge de la stratégie de développement de l’agglomération. Je veux bien entendu remercier Gérard Collomb de la confiance qu’il me témoigne en pareille occasion ce d’autant que cette tâche devrait faire partie des quelques points majeurs de son nouveau mandat. En effet en indiquant dans son discours d’investiture du 18 avril qu’il convenait « d’aller encore plus loin dans la mutation de l’agglomération », le Président du Grand Lyon avait pris soin de préciser qu’il convenait de continuer à mieux associer l’ensemble des territoires de la Communauté Urbaine mais aussi d’édifier une Métropole capable de soutenir la comparaison avec les grandes agglomérations européennes.

Il y a huit jours en recevant, quelques heures avant la séance inaugurale du présent mandat, le nouveau Maire de St-Etienne, Maurice Vincent, Gérard Collomb avait clairement affiché son désir de voir le développement lyonnais se tourner encore mieux vers de nouveaux partenaires. La capitale du Forez fait bien entendu partie des priorités lyonnaises tout comme le Nord-Isère, l’Ain, sans oublier, au sud, la ville de Vienne, à l’Ouest le Roannais et au nord de notre département Villefranche et pourquoi pas demain Mâcon.

Organiser nos destins communs au sein d’un vaste territoire qui devrait permettre à notre Métropole de s’installer définitivement dans le club très fermé des grandes entités européennes sera donc notre travail commun.

Comme le disait Gérard Collomb à son collègue Stéphanois, ce mouvement qui sera imprimé au cours du mandat qui s’amorce doit tourner le dos à ce qui s’opère en Ile-de-France depuis quelques décennies. Au contraire, au sein de ce réseau de villes, chacun doit pouvoir, en mettant en place de nouvelles synergies, cultiver sa propre identité renforcée par de nouvelles coopérations.

L’Université, le développement économique et la recherche, les infrastructures de transports seront les outils de ces rapprochements. La culture aussi. Cette volonté du Président du Grand Lyon d’associer les villes partenaires au dossier « Lyon, Capitale Européenne de la Culture » en 2013 n’est pas la plus mince des annonces. Y travailler pour le réussir est non seulement pour Lyon et son agglomération un défi d’envergure, mais cela sera aussi pour la coopération entre nos territoires qui constituent le réseau de nos villes un levier formidable pour imaginer « un nouveau modèle culturel et urbain en Europe ».

Lyon, le 26 avril 2008       

Publicités




Saint-Etienne

27 01 2008
le-fil.jpgAujourd’hui, c’est jour de derby mais je ne compte pas vous parler ce dimanche de foot, mais plutôt de musique et plus particulièrement de l’émergence du « Fil » dans la cité forézienne.
La chose est dite et affirmée fortement par Gérard Collomb dans son projet municipal soumis aux Lyonnais. Lyon et Saint-Etienne vont se construire un avenir commun en particulier dans des domaines aussi fondamentaux que la recherche, l’université, le design, le textile mais aussi en matière de transports, de culture et d’évènements. « Le Fil », scène de musiques actuelles, qui va, le 31 janvier prochain faire son entrée dans la vie culturelle stéphanoise et régionale est une initiative dont nous devons nous réjouir, que nous soyons stéphanois ou bien lyonnais.Au 20 du boulevard Thiers, sur quelques 1700 m2, « Le Fil » avec sa salle de 1200 places, son club et ses studios va, sous la houlette de Thierry Pilat (ex-Ninkasi-Kao) être un moyen sûr de renforcer l’armature si nécessaire au développement des musiques actuelles dans notre région.
Nous aurons l’occasion d’en reparler sur ce blog « De Lyon et d’ailleurs » mais je voudrais vous indiquer aujourd’hui le programme des réjouissances qui vont marquer la fin de la semaine qui s’annonce.

  • Jeudi 31 janvier, soirée plutôt « world » avec Afrique Jazz Ethnique Loufoque, Mamani Keïta, CongopunQ.
  • Vendredi 1er février, soirée Rock et Electro avec les mancuniens Kill The Young, The Wilowz en provenance de Los Angeles et de nombreux artistes de la région.
  • Samedi 2 février, place au Hip Hop et à l’Electro avec Scratch Bandits Crew (Lyon), Jamika(Londres) Filastine (Seattle), Dandy Freaks(Saint-Etienne) et bien d’autres.

Toutes les informations nécessaires sur www.le-fil.com , prix des places 10 €.

Lyon, le 27 janvier 2008.