Assises du roman

25 05 2008

A partir de demain et jusqu’au 1er juin Lyon, et plus particulièrement la Villat Gillet, accueillent la deuxième édition des « Assises du Roman » concoctée par l’équipe du « Monde des Livres » et Guy Walter.

Débats, tables rondes, lectures publiques vont donc se succéder à un train d’enfer puisque des dizaines d’auteurs venus du monde entier vont converger vers Lyon pour échanger autour du thème « Le Roman quelle invention ! ».

Comme le disait après la première édition  l’Irlandais Colum Mc Cann, avec les Assises du roman « il s’agit de rencontres de haut niveau et cela pourrait devenir un des festivals littéraires les plus importants du monde ». La présente manifestation devrait confirmer l’intuition de Mc Cann. En effet en accueillant cette année Ludmila OulitsKaïa (Russie), Annie Proulx (Etats-Unis) célèbre depuis l’adaptation de sa nouvelle « Brokeback Mountain » au cinéma, l’Haïtien Dany Laferrière, la romancière Turque Elif Shafak dont je vous dirais quelques mots mardi, et des dizaines d’autres, les Assises 2008 confirment leur légitime ambition.

Ecrivains et comédiens vont également se succéder tout au long de la semaine pour des lectures publiques qui devraient apporter leur lot d’émotion et pour nous des souvenirs plein la tête. Cette année Guillaume Depardieu, Elsa Zylberstein, Irène Jacob sont invités aux Subsistances et le dimanche 1er Juin Michel Piccoli lira  des textes de Susan Soutag en guise d’hommage à l’éditeur Christian Bourgois disparu cette année.

A ce propos les textes de l’édition 2007 des Assises sont toujours disponibles chez Bourgois (collection titre n° 64) en attendant, pour l’automne, la publication de ceux qui serviront de support à celle qui débute demain.

Pour tout connaître des conférences, lectures et tables rondes, sans oublier la présence des auteurs dans les librairies et les bibliothèques lyonnaises, se reporter au site www.villagillet.net pour s’informer et aussi réserver sa place.

A noter qu’aux côtés des équipes du Monde et du Nouvel Observateur de nombreux journalistes étrangers seront les invités des Assises 2008. Par ailleurs France Inter, parrain de l’évènement, proposera trois émissions depuis les subsistances. « L’humeur vagabonde » de Kathleen Evin, « Cosmopolitaine » de Paula Jacques et le « Sept-dix » de Nicolas Demorand.

Lyon, le 25 mai.





5, rue des Italiens

6 01 2008

bernard_frank_5-r-des-italiens.jpg Pour tout vous avouer, je suis un lecteur plutôt infidèle du Monde et en m’offrant, il y a quelques jours, le « 5, rue des Italiens » de Bernard Frank paru cet automne chez Grasset je m’en suis voulu. « 5, rue des Italiens » c’est tout bonnement la compilation fidèle de l’ensemble des chroniques de l’écrivain publiées entre 1985 et 1989 dans le célèbre quotidien. Quatre années de chroniques hebdomadaires essentiellement centrées sur la littérature mais aussi des flirts épatants avec la politique et l’air du temps.Ces quelques 700 pages de textes nourris, tous construits en trois temps, évoquent aussi bien la Série Noire que Maurice Bardèche, Pétain comme Chirac, Mitterrand, Proust, Hersant, Hugo, Sagan et Rocard. Ces « bavardages intempestifs » comme aime à le dire Bernard Frank dans son dernier billet au Monde juste avant de s’en retourner au Nouvel Observateur sont de petites merveilles à lire comme des nouvelles. Bernard Frank s’en est allé en 2006 et cette édition de chroniques qui couvrent le cœur des années quatre-vingt donnera je l’espère l’idée à certains de publier celles livrées par la suite au Nouvel Observateur.

Lyon, le 6 janvier 2008.