Bleu pétrole

5 04 2008
alain-bashung-bleu-petrole.jpg Depuis l’album « L’imprudence », « Le Cantique des cantiques » enregistré avec Chloé Mons n’ayant pas été pour nous rassurer, nous étions nombreux à attendre le nouvel enregistrement d’Alain Bashung avec fébrilité et voire même une certaine anxiété. Bien sûr la tournée « des grands espaces » avait été une divine surprise mais pour tout vous dire les rumeurs distillées annonçant une collaboration avec Gérard Manset et le « Louise Attaque » Gaëtan Roussel ne suffisaient pas à lever une certaine inquiétude quant au douzième album studio de l’alsacien. Désormais « Bleu pétrole », c’est son nom, est là et bien là, et nous pouvons dire que nous avons du grand Bashung à nous mettre sous la dent.

Si contre toute attente la reprise de « Il voyage en solitaire » de Manset demeure dispensable et la cover de « Suzanne » de Leonard Cohen plutôt prévisible, c’est bien entendu du côté des neufs autres titres qu’il convient de se précipiter. Ce « Bleu pétrole » qui renoue avec la grande lignée « country-pop » pâturée depuis « Fantaisie militaire » et même « Osez Joséphine » est l’album d’un immense interprète, pur et mélodique, qui fait par instants songer à ce qu’il y a de meilleur dans Johnny Cash. « Bleu pétrole » s’impose déjà comme l’un des grands disques de 2008.

Le travail initié avec Gérard Manset n’est bien entendu pas du tout une subsidiarité et « Comme un lego » et « Je tuerai la pianiste » devraient sans difficulté convaincre celles et ceux qui avaient été refroidis par les atmosphères désespérantes de « L’imprudence ».

Après la fastueuse période Bergman et la magnifique collaboration avec Jean Fauque, le travail entamé pour ce « Bleu pétrole » avec Gaëtan Roussel s’annonce, s’il se perpétuait, comme particulièrement porteur, tout ceci tendant à démontrer une fois de plus que les grands artistes-interprètes font et défont les grands paroliers. Vous pouvez donc vous procurer sans appréhension ce « Bleu pétrole » qui deviendra votre disque du week-end, du mois et probablement de l’année.

Je voulais également vous dire deux ou trois bonnes choses à propos d’un roman quasi initiatique de Gaëlle Nohant intitulé « l’ancre des rêves » publié chez Robert Laffont dans une de ces indifférences qui m’irrite. Sachez que l’auteure dont je compte vous reparler un de ces jours signe cet après-midi son ouvrage chez Decitre-Ecully entre 16H et 18H.

En cadeau bonus avant d’aller vous payer « bleu pétrole » et « l’ancre des rêves », voici la première vidéo issue de l’album de Bashung, « Résidents de la République ».

Lyon, le 5 avril 2008.

Publicités

Actions

Information

2 responses

8 04 2008
laurent j

Stylistiquement intéressante, la formule « qui renoue avec la grande lignée « country-pop » pâturée depuis « Fantaisie militaire »  » est néanmoins pas tout à fait claire, en particulier concernant l’emploi de « paturée » (que j’aime beaucoup par ailleurs).
Faut-il comprendre que « bleu pétrole » est du niveau de fantaisie militaire ? – à mon sens le meilleur album de AB même si, avec « l’imprudence », la veine a été explorée dans des confins où notre chanteur préféré s’est un peu égaré.

23 07 2008
Ju

Bonjour,

Nous aussi avons chroniqué ce disque:

http://www.desoreillesdansbabylone.com/2008/07/alain-bashung-bleu-ptrole-2008.html

Musicalement,

Ju

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :