Avec le bon souvenir d’Alain Morvan

11 01 2008
morvan.jpg Alain Morvan, le recteur « kärchérisé » en mars 2007 par le gouvernement se rappelle ces jours-ci au bon souvenir des uns et des autres. Mercredi prochain l’ancien recteur de l’académie de Lyon publie chez Grasset ses « souvenirs d’un recteur kärchérisé » et en guise de préambule, il indiquait hier au Progrès quelques-unes des réflexions qui inspirent son livre.

« J’ai commis le pêché majeur de m’en prendre à la gouvernance de Lyon III », « Il y avait une connivence entre la présidence de Lyon III, la droite lyonnaise et le cabinet du Ministre de l’Education Nationale », «j’ai mis un coup de pied dans la fourmilière. Monsieur Perben et Monsieur Mercier ont réclamé ma tête », voilà des propos qui donnent envie de lire Alain Morvan et peut-être d’éclairer les lanternes de quelques Lyonnais qui penseraient encore, en cette période électorale, que les mœurs à droite auraient fait un retour à la normale.

Lyon, le 11 janvier 2008.

Publicités